Comprendre la peau Facteurs ayant une incidence sur la peau

person Posté par: Soufiane BARAKAT list Dans: Articles Visage Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 181

L'état de santé et l'aspect de votre peau sont des éléments clés de votre état de santé général et de votre bien-être. Quand la peau est en bon état elle protège votre corps contre les bactéries et les virus et en régule la température..

Facteurs ayant une incidence sur la peau

L'état de santé et l'aspect de votre peau sont des éléments clés de votre état de santé général et de votre bien-être. Quand la peau est en bon état elle protège votre corps contre les bactéries et les virus et en régule la température. En bon état, elle a une apparence reposée, bien hydratée, et son teint est uniforme. Beaucoup de facteurs, internes et externes, ont une incidence sur la santé de la peau et son aspect. Par exemple, en raison de l'altération de sa barrière cutanée, une peau hypersensible est plus sujettes aux réaction cutanées qu'une peau saine. Nous n'avons aucune prise sur certains d'entre eux, mais nous pouvons agir sur d'autres. Un soin de la peau minutieux vous aide à garder une peau en pleine santé et à préserver sa jeunesse plus longtemps.

Facteurs (endogènes) internes

Parmi les facteurs internes ayant une incidence sur notre peau, on compte le patrimoine génétique, les hormones et des affections particulières comme le diabète.

Le patrimoine génétique d’une personne. 

Il détermine son type de peau (normale, sèche, grasse ou mixte) et affecte l'état de santé général de la peau. Le patrimoine génétique détermine également le vieillissement biologique de la peau, qui se caractérise par :

Un déclin du renouvellement et de la régénération des cellules, des sécrétions moindres des glandes sébacées et sudorales, une dégénérescence du tissu conjonctif (la peau retient moins bien l'eau et perd de sa fermeté), une dégénérescence des fibres élastiques qui réduit l'élasticité de la peau.

Le vieillissement biologique de la peau ne doit pas être confondu avec le vieillissement prématuré de la peau, causé par des facteurs externes sur lesquels il est possible d'agir.

Les hormones. 

Elles font partie des facteurs internes agissant sur la peau. 

Les hormones, et les changements de leurs niveaux, peuvent avoir un impact significatif sur la peau :

Les changements hormonaux peuvent déclencher l'apparition d'acné durant la puberté.

Durant la grossesse, les hormones peuvent augmenter la production de mélanine et déclencher une forme d'hyperpigmentation, connue sous le nom de mélasma.

Les niveaux d'hormones œstrogènes féminines déclinent dans le cadre du processus de vieillissement biologique, particulièrement après la ménopause. L'œstrogène a un effet bénéfique sur l'équilibre d'hydratation de la peau. Lorsque son niveau baisse, des changements structurels et une atrophie cutanée liée à l'âge apparaissent.

Les affections particulières et maladies.

C'est également votre patrimoine génétique qui implique une prédisposition aux maladies de peau, comme la dermatite atopique, le psoriasis et l'ichtyose. Par exemple, la fonction de barrière de la peau des personnes souffrant d'une carence héréditaire en filaggrine (une protéine de la peau) est affaiblie. Ces personnes sont alors susceptibles d'avoir une peau sensible et de développer une dermatite atopique. Avec une telle prédisposition, la peau réagit plus rapidement au stress et est agressée par des facteurs externes. Il est donc essentiel qu'un programme de soin de la peau approprié soit mis en place. 

Certaines pathologies comme le diabète ou l'insuffisance rénale, peuvent avoir des répercussions sur l'état de santé de votre peau.

Quels sont les facteurs environnementaux qui affectent la peau ?

Les facteurs exogènes : Beaucoup de facteurs externes peuvent avoir des conséquences sur la santé de la peau. Ces facteurs sont liés à notre environnement, à notre état de santé général et à nos choix en matière d'hygiène de vie.

Le climat et l'environnement. 

Tout d’abord, les rayonnements UV. Les radicaux libres sont des molécules agressives responsables du processus d'oxydation des tissus qui endommage les cellules. Une peau saine contient des antioxydants qui la protègent en neutralisant les radicaux libres.

Dans l'épiderme, ces radicaux libres sont majoritairement générés par les rayons UV. Dans des conditions normales et avec une exposition limitée aux UV, les mécanismes de défense de la peau sont peu ou prou capables de gérer ces agressions. Cependant, si l'exposition est prolongée, ces mécanismes s'affaiblissent. La peau devient sensible et plus sujette à de nouvelles problématiques cutanées. Une exposition au soleil sans protection pendant plusieurs années entraîne des dommages chroniques induit par le soleil et, avec eux, un vieillissement prématuré de la peau. Les rayons UV peuvent être particulièrement dangereux pour les peaux hypersensibles. En effet ils pénètrent plus facilement la barrière cutanée (car altérée) et risquent d'aggraver l'hyperréactivité des fibres sensorielles de l'épiderme.

Ensuite, la température est le second facteur. Les températures extrêmes, et la rapidité de leurs variations, ont des conséquences sur la santé de la peau.

Lorsqu'il fait froid, les vaisseaux sanguins se vaso-constrictent. Le corps est ainsi protégé d'une trop grande déperdition de chaleur. Des températures froides constantes réduisent la sécrétion des glandes sébacées et entraînent un dessèchement de la peau.

Lorsqu'il fait chaud et humide (par exemple dans des pays tropicaux ou dans un sauna), les glandes sudorales produisent plus de transpiration. La peau devient moite et brillante, et dans certains cas sujette au développement de l'acné.

Certaines affections cutanées, par exemple la rosacée, peuvent également se déclencher sous l'effet de fortes températures. C'est l'une des raisons pour laquelle il est recommandé d'utiliser de l'eau tiède, plutôt que chaude, pour le nettoyage du visage, des mains et le bain.

Les agressions chimiques.

Les produits agressifs. La peau est naturellement légèrement acide, avec un pH de 5. Les agents nettoyants agressifs (comme le sodium lauryl sulphate ou les produits hydratants dont le pH est alcalin) sollicitent trop les capacités de neutralisation naturelles de la peau, endommagent les cellules et altèrent la fonction de barrière protectrice de la couche la plus externe de l'épiderme.  La peau peut alors se dessécher et devenir hypersensible et/ou sujette à des périodes de poussées actives de certaines problématique cutanées telles que la dermatite atopique ou la rosacée.

Certains peelings chimiques peuvent avoir un effet similaire. Il est important de consulter un dermatologue pour vérifier si une procédure particulière est adaptée à votre peau.

Les lavages trop fréquents. Prendre trop de bains ou de douches, pendant trop longtemps avec de l'eau trop chaude, détruit les facteurs naturels d'hydratation de la peau (également appelés NMF, Natural Moisturizing Factors), et les lipides de surface. La peau se dessèche et devient rugueuse. Découvrez plus d'informations sur le soin de la peau du corps et le programme quotidien de soin du visage.

Les mesures thérapeutiques. Certains médicaments (comme la chimiothérapie, les diurétiques, les laxatifs et les médicaments abaissant le taux de lipides parfois pris pour traiter des problèmes cardiovasculaires) et certaines procédures médicales (comme la radiothérapie et la dialyse) peuvent rendre la peau sensible et sèche.

L’alimentation.

Une alimentation équilibrée peut aider à garder une peau saine. 

Les fruits, les légumes, les grains entiers et les protéines maigres (poisson à la place de la viande) sont bons pour la peau. Une alimentation riche en vitamine C et pauvre en graisses et en glucides peut contribuer à préserver la jeunesse de la peau. 

Les aliments riches en antioxydants semblent avoir des effets protecteurs. 

Une alimentation qui exclurait un groupe d'aliments et ses valeurs nutritionnelles n'est globalement pas bonne pour la santé de la peau. En revanche, il est recommandé d'éviter les produits laitiers et les sucreries. Il est également important de boire beaucoup d'eau, particulièrement pour les personnes âgées.

Hygiène de vie.

Notre hygiène de vie peut contribuer à ralentir le processus naturel de vieillissement et à prévenir les problèmes de peau :

Gérer le stress. Un stress incontrôlé peut rendre la peau plus sensible et déclencher des problèmes de peau, dont l'acné. Le stress doit être géré. Réduire sa charge de travail, prendre plus de temps pour ses loisirs et pratiquer des techniques de relaxation sont des moyens pour y parvenir.

Faire de l'exercice. Une activité physique régulière a des effets bénéfiques sur la santé de la peau et sur la condition physique globale.

Dormir. Une bonne nuit de sommeil permet à votre organisme de se régénérer et à votre peau de se renouveler.

Arrêter de fumer. La fumée du tabac est un facteur majeur d'altération des radicaux libres de la peau. Fumer vieillit la peau et contribue à l'apparition des rides : Les minuscules vaisseaux sanguins des couches internes de la peau se rétrécissent. Le flux sanguin est réduit, privant la peau d'oxygène et de nutriments, comme la vitamine A. De plus, le collagène et l'élastine, ces fibres qui donnent à la peau sa résistance et son élasticité, sont endommagées.

Mots clés: facteurs impact peau visage

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
  • registre

Nouveau compte S'inscrire